Le contexte

La Carrière de la Boverie est située au-dessus de la nappe phréatique qui alimente en eau la galerie de Tridaine.

L’Abbaye Notre-Dame de Saint-Remy capte l’eau à l’extrémité de la galerie de Tridaine, notamment pour produire la bière trappiste. La Ville de Rochefort bénéficie de la plus grande part de cette eau pour l’approvisionnement en eau potable des habitants de la commune.

Afin d’examiner la possibilité d’exploiter les réserves de pierre calcaire situées sous le niveau actuel de la Carrière de la Boverie, une étude hydrogéologique détaillée a été menée, en collaboration avec l’Abbaye Notre-Dame de Saint-Remy et la Ville de Rochefort, en ayant recours à des experts hydrogéologues indépendants, sous la supervision de la Division des Eaux Souterraines de la Région wallonne. 

Cette étude a conclu que l’exploitation en profondeur est possible en faisant baisser le niveau de la nappe phréatique située sous la carrière, tout en mettant l'eau pompée à disposition de l'Abbaye et de la Ville de Rochefort.

La dernière étape consiste en un test de pompage grandeur nature afin de vérifier les conclusions de l’étude sur le terrain.

   
 

Pourquoi introduire une nouvelle demande de permis ?

 
 Afin d’obtenir l’autorisation de réaliser le test de pompage, nous devons introduire une demande de permis auprès de la Région wallonne. En 2013, nous avions introduit deux demandes de permis (urbanisme et environnement). La réforme de la législation wallonne en matière d'aménagement du territoire impose aujourd'hui un permis unique, d’où l’introduction d’un nouveau dossier.